La Réunion Patrimoine naturel de l’humanité

Pitons, cirques et remparts classés Patrimoine mondial par l’UNESCO

C’est en 2010, l’Année Internationale de la Biodiversité que le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a inscrit La Réunion sur la liste des biens naturels. L’île est le 35e site français distingué par l’organisation onusienne pour sa valeur universelle exceptionnelle. Ainsi en a décidé le Comité réuni pour sa 34ième session à Brasilia. (Revue de presse)

La forêt Mourouvin dans les Hauts de Ste Rose Foret dense et inextricable à la Plaine des Cafres Panorama sur la foret de Bébour Mousses de sous-bois dans la forêt d'altitude

Parc national et Patrimoine mondial

Après le lagon de Nouvelle Calédonie et le Golf de Porto en Corse, c’est au tour des Pitons, cirques et remparts de l’île de La Réunion de bénéficier d’une reconnaissance internationale. Cette distinction intervient un peu plus de trois ans après le classement de près de la moitié de l’île en Parc national. Après l’État français, c’est donc l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture qui valorise et sacralise un peu plus les paysages réunionnais.

La Plaine des Remparts du massif de La Fournaise Le Cratère Commerson Route de l’Ilet à Cordes. Sentier dans la forêt de Ste Marguerite

Description du site par l’UNESCO

UNESCO

(Traduction française du texte original en anglais) Les Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion coïncident avec la zone centrale du Parc national de La Réunion. La propriété couvre plus de 100.000 ha, soit plus de 40% de La Réunion, une île formée de deux massifs volcaniques adjacents dans le sud-ouest de l’océan Indien. Dominé par deux immenses pitons volcaniques, des murs massifs et trois cirques cerné de falaises, le site comprend une grande variété de terrains accidentés et escarpements impressionnants, des gorges boisées et des bassins qui créent un paysage visuellement saisissant. Il est l’habitat naturel d’une grande diversité de plantes, présentant un niveau élevé d’endémisme. Des forêts subtropicales, des forêts d’altitude et des landes créent un ensemble remarquable et visuellement attrayant, formant une mosaïque d’écosystèmes et de paysages.

La photo de La Réunion qui fait la une du site de l’UNESCO le jour du classement le 1er août 2010: (©UNESCO/Hervé Douris)

UNESCO Reunion

Mousses dans les sous-bois de la forêt d’altitude

Dans les sous-bois de la forêt d'altitude réunionnaise, le sol est souvent recouvert d'une épaisse couche végétale constituée de mousses diverses (Photo prise à plus de 1800m d'altitude)....

La Baie de Manapany

Une vue d'ensemble de la Baie de Manapany depuis un belvédère aménagé le long de la Route nationale 2.

Vagues déferlant sur les falaises de Basse Vallée

A Basse Vallée, à l'entrée Ouest de St Philippe : contraste entre l'écume blanche produite par les vagues et le noir des falaises de basalte au Cap Mascarin.

Bois Blanc : village au pied du volcan

Dernière zone habitée avant le Grand Brûlé du volcan, le village de Bois Blanc se fond dans une végétation luxuriante. Située dans le cœur du Parc national, la...

Villa du domaine De Chateauvieux à St Leu

Propriété du Département de La Réunion depuis 1986, le domaine De Chateauvieux à St Leu abrite aujourd'hui le Conservatoire Botanique National de Mascarin et Centre Permanent d'Initiatives pour...